Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, célèbre ce mardi 06 avril 2021, la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix autour de la thématique «de l’importance du sport, de la nécessité d’être vigilants face à la pandémie du COVID-19 pour que les publics retrouvent leurs sports favoris après la pandémie ».

Au Mali, le Mouvement sportif est à saluer pour ses immenses efforts en faveur du respect strict des mesures préventives idoines prises par le gouvernement pour freiner la propagation du COVID-19. Et le président du Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM), Habib SISSOKO, exhorte les sportifs et leurs dirigeants à ne pas baisser les bras dans le respect de ces mesures barrières qui visent à les mettre à l’abri de la pandémie et surtout de permettre aux différentes disciplines sportives de rapidement renouer avec leurs publics dans les stades et dans les salles de sport.

Et comme l’a rappelé le Comité International Olympique (CIO), «le sport et l’activité physique sont deux éléments essentiels pour rester en forme et en bonne santé, notamment en cette période d’incertitude et de distanciation sociale. L’activité physique améliore la santé mentale, aide à combattre les idées noires et la dépression, réduit le stress et renforce le système immunitaire ».

Le sport peut être un vecteur de paix entre les peuples. Cette journée vise ainsi à rappeler à chaque sportif qu’il est un Ambassadeur de la paix et un ouvrier du développement. Au moment où le Mali se bat pour réconcilier toutes les composantes de la nation, nous devons contribuer à cette réconciliation nationale en montrant l’exemple par la vulgarisation des valeurs du sport dans nos relations humaines.

Et la jeunesse sportive du Mali a brillamment démontré que la Nation peut compter sur elle à l’occasion du Tournoi sportif pour la Paix et la Cohésion sociale organisé à Gao du 5 au 12 mars 2021. Le CNOSM félicite le Gouvernement, à travers le Ministère de la Jeunesse et des Sports, à sa tête Mossa Ag ATTAHER, pour cette belle et pertinente initiative à laquelle l’ensemble Mouvement Olympique et Sportif National a été associé.

Il faut rappeler que c’est en 2013 que les Nations Unies ont initié cette journée dont la première édition a eu lieu le 6 avril 2014. Cet événement permet de célébrer le rôle du Sport dans l’Education, la Santé et le Développement humain. Cette journée est aussi une opportunité de rapprocher les populations d’un même pays ; les peuples et les hommes, donc de contribuer à la paix Universelle.

C’est aussi l’occasion de montrer comment le CIO, les Comités Nationaux Olympiques (CNO), les Fédérations Internationales (FI) et nationales de sports, les clubs de sport, les organisations gouvernementales et non gouvernementales, les associations de quartiers ainsi que les autres entités et les bénévoles mettent le sport au service de l’Humanité.

La Journée internationale du sport au service du développement et de la paix est le complément idéal aux célébrations de la Journée olympique, instituée par le CIO en 1948 pour commémorer le 23 juin de chaque année la naissance du Mouvement olympique moderne. C’est pourquoi, avant que la crise sanitaire provoquée par la pandémie du COVID-19, chaque célébration offrait l’occasion à des millions de personnes à travers le monde de participer à diverses initiatives allant des activités sportives à des manifestations culturelles et éducatives.

Vive le Sport au service de la réconciliation nationale au Mali et de la paix Universelle !